mardi 21 mai 2013

Porte fortifiée

J'ai terminé l'assemblage de la porte fortifiée, projet ambitieux né d'un ratage. Comme il me restait aussi des socles issus d'un autre ratage, j'ai fabriqué des palissades avec l'idée qu'elles avaient subi des assauts répétés et qu'elles n'étaient pas en si bon état. Comme quoi, l'art d'accommoder les restes ne vaut pas qu'en cuisine.

Pour le fortin, il s'agit de Styrodur® pour le bâti, de Depron® pour les voûtes, de carton à céréales pour les dallages et de samba pour les portes. Des matériaux assez simples et peu onéreux. Pour tracer les joints des murs et des sols, je prépare les tracés avec un feutre noir, sans trop appuyer. Ensuite, je repasse avec le X-Acto sans couper trop profondément et, enfin, je repasser au stylo-bille en prenant soin de casser la régularité en créant des fissures de temps en temps.

Les palissades sont des socles en carton épais sur lesquels ont été collées des chutes de styro. le tout enduit de bouillie magique (j'avais dans l'idée de faire des bordures de route/rivière modulaires). J'avais envie depuis fort longtemps d'avoir des palissades en rondins et avais, dans ce but, acheté des piques à brochettes en bois. Pour réaliser ces palissades, j'ai coupé deux rondins dans chaque pique à brochette et taillé leur bout en pointe. Il faut en préparer quelques dizaines à insérer dans un cordon de colle à carrelage. Une nuit de séchage et ça tient.

Il reste quelques manques à combler et les palissades à renforcer. Je passerai aussi de la colle blanche et du sable pour avoir une texture agréable à brosser quand viendra le moment de les peindre.

La peinture... Pour le moment, le temps est trop mauvais pour un spray day. Les figurines s'entassent dans la vitrine. Je vais terminer la réparation des figurines qui iront à Little Wars 2013 et faire quelques retouches de peinture sur les décors. Ah, dernière nouvelle, les minizarbres ont perdu leurs feuilles. Pas étonnant avec ce temps de Toussaint. Brrrrr....

2 commentaires: